caroline thanh huong

caroline thanh huong
catbui

Libellés

mercredi 9 août 2017

Nghe đọc trên đài France Culture giới thiệu những bài đáng quan tâm.

Kính gửi quý anh chị những bài phân tích về thời sự quốc tế của đài radio France Culture.
Nghe đài này, chúng ta sẽ có cái nhìn có thể khác với những bài viết hay đã phát thanh từ những nước khác.
Chúng ta đang ở một thế giới mà tất cả những trao đổi kinh tế, thương mại đều liên quan xa hay gần đến cuộc sống hằng ngày. Dù muốn hay không, dù đúng hay sai, cũng nên nghe thử cho biết và từ đó tự chọn cho mình cái nhìn chủ quan.
Caroline Thanh Hương

 Écoutez Asie du Sud Est : la diplomatie du bambou de Affaires étrangères dans Podcasts.

Affaires étrangères

By France Culture

Pour écouter un podcast audio, pointez votre souris sur le titre souhaité et cliquez sur l’icône Lecture. Ouvrez iTunes pour télécharger des podcasts et vous y abonner.

Description

Affaires étrangères

Trứng gà bên pháp đang có vấn đề.

Có thể quý anh chị đã đọc hay biết tin này rồi, nhưng dù sao cũng nên cẩn thận mua trứng gà ở gần sản xuất mà ăn.
Caroline Thanh Hương

Trứng gà tây thích nằm trên kệ, trứng gà Mỹ bệ vệ kiếm clim mát...

Crise des œufs contaminés : comment elle s'est propagée

>Société|Christine Mateus|08 août 2017, 8h02|5

 La France est à son tour atteinte par les oeufs contaminés au Fipronil, un pesticide toxique.
Flickr/ Rhian

Christine Mateus
SociétéAllemagneFranceBelgiquePays-BasOeufs contaminés

Venue des Pays-Bas, l'affaire a été révélée au grand public le 4 août mais en réalité, elle couvait depuis la fin du mois de juin.

Jusqu'où ira la crise des oeufs contaminés ? Partie des Pays-Bas, elle s'étend à l'Allemagne, la Suisse, la Suède, la Belgique et aujourd'hui la France, ainsi qu'au Royaume-Uni. Ce feuilleton estival a débuté aux yeux du grand public le 4 août, lorsque la chaîne de supermarchés Aldi retire brusquement tous ses oeufs de la vente en Allemagne. Mais d'autres épisodes se sont joués en amont, en toute discrétion, dès la fin juin.

Cette décision du discounteur fait suite à la découverte dans certains oeufs néerlandais et allemands d'un taux trop élevé de fipronil, un insecticide interdit dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire par l'Union européenne, car dangereux pour le foie, les reins et la thyroïde. Au moins 10 millions d'oeufs sont concernés. Une mesure « de pure précaution », rassure toutefois le groupe allemand. Même en grande quantité, le fipronil est en effet considéré comme « modérément toxique » pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

LIRE AUSSI
>  La crise des œufs contaminés arrive en France

Comment cet insecticide s'est-il retrouvé dans les étals des supermarchés de nos voisins européens ? A l'origine, des éleveurs néerlandais et allemands ont acheté à la société basée aux Pays-Bas Chickfriend un antiparasitaire : le Dega-16. Sauf que celui-ci contenait illégalement le fameux fipronil, une molécule antipoux et tiques utilisée couramment dans les colliers insecticides pour chiens et chats. Selon les journaux allemands, Chickfriend se serait fourni auprès d'un distributeur belge de produits chimiques. L'homme est aujourd'hui soupçonné par les enquêteurs d'avoir commandé à une usine roumaine un médicament pour animaux contenant du fipronil et de l'avoir mélangé au Dega-16, avant de le commercialiser.

Les autorités belges au courant depuis juin

« Les éleveurs s'étonnaient aussi d'avoir trouvé un traitement redoutablement efficace. Ils ont été victimes d'une tricherie. Nous aurions pu tous tomber dans le panneau », dénonce Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

« J'attends des autorités compétentes qu'elles élucident ce dossier rapidement et minutieusement. En particulier la Belgique et les Pays-Bas », pointe le ministre de l'Agriculture allemand, Christian Schmidt, dont le pays est le plus touché par ce scandale. « Quelqu'un a clairement procédé avec une énergie criminelle pour frelater des oeufs avec un produit interdit », a-t-il ajouté.


 -

Les autorités belges sont aujourd'hui clairement critiquées sur cette affaire. Elles ont en effet reconnu savoir depuis juin qu'il y avait « un problème » avec la contamination des oeufs, mais elles avaient gardé le secret pour éviter de gêner le déroulement de l'enquête pour « fraude ». Elles n'ont alerté les pays voisins que le 20 juillet.

Après avoir affirmé dans un premier temps que l'Hexagone n'était pas concerné, le ministère de l'Agriculture a annoncé hier que 13 lots d'oeufs contaminés en provenance des Pays-Bas avaient été livrés en France « entre le 11 et le 26 juillet ». Deux établissements de fabrication de produits à base d'oeufs, dans la Vienne et le Maine-et-Loire, sont concernés, précise le ministère. Celui-ci n'était toutefois pas en mesure de dire dans l'immédiat si les produits incriminés s'étaient retrouvés dans le commerce. L'enquête continue donc.

Le fipronil, un pesticide toxique


Le Fipronil est un insecticide utilisé dans le traitement des puces, des acariens ou encore des poux des animaux. C'est la société française Rhône Poulenc qui le met au point en 1987. En 2007, l'Union européenne exclut son utilisation pour les animaux destinés à la consommation, comme les poules, en raison de sa toxicité. Cette molécule a en effet une incidence sur les reins, le foie et la thyroïde, comme des tests l'ont démontré. Ses effets peuvent être dangereux pour la santé des humains au-delà d'un certain seuil. Il est qualifié de « modérément toxique pour l'homme », selon l'Organisation mondiale de la santé. Le fipronil est aussi soupçonné de jouer un rôle dans la disparition des abeilles quand il est utilisé pour traiter le maïs.

TANGUY LYONNET

QUESTION DU JOUR. L'affaire des oeufs contaminés vous inquiète-t-elle ?
Christine Mateus  Le Parisien
nguồn báo Le Parisien